démarche artistique

Nous choisissons soigneusement nos collaborateurs. Leurs champs d’action et leurs intérêts diversifiés sont un atout pour nous amener hors des sentiers battus: chorégraphie, nouveaux médias, composition sonore, éducation somatique, sciences cognitives, imagerie numérique, arts visuels, ingénierie électronique, installation et performance. Autant de domaines du savoir qui contribuent à l’aspect interdisciplinaire de notre démarche. Nous cherchons à confronter nos pratiques artistiques mutuelles afin de fusionner des concepts, des formes et des méthodes de création appartenant à des mondes différents. À la longue, l’appartenance d’une pratique à une discipline plutôt qu’à une autre finit par s’estomper. En situation de création, nous utilisons le changement de rôle, dans le but de reconsidérer les conceptions individuelles et les aprioris de chacun. Cela facilite grandement l’émergence du nouveau langage artistique que nous privilégions.

Nous nous considérons avant tout comme des practice-based artists. C’est-à-dire que ce que nous déterminons à l’origine, ce sont les paramètres de travail et non seulement le thème de l’œuvre. Le point de départ d’une création peut être conceptuel ou thématique, il peut être lié à une approche corporelle spécifique, à une pensée philosophique, à un dispositif scénique ou technologique particulier, ou à plusieurs de ces composantes. Dès le départ, nous nous documentons sur ce qui a été fait sur le même thème, dans le même genre d’environnement ou avec les mêmes outils. Le contenu artistique se définit au fur et à mesure de sa création, dans un processus d’échange avec la matière elle-même. Si la précision des paramètres de travail est cruciale, la mise en œuvre qui s’ensuit en découle minutieusement. À moins bien entendu que le hasard soit l’un des paramètres choisis. Nous procédons en élaborant une série d’expérimentations fondées sur les éléments que nous voulons explorer. Gardant en tête les objectifs de départ, nous nous imprégnons de ce que la matière nous renvoie, "écoutons" ce qu’elle révèle de recherche-création-échange avec le public. Nous explorons de nouvelles avenues et formats pour lesquels les références sont à peu près inexistantes. Afin de demeurer loyaux à l’approche processed based de nos projets, nous évitons de nous barricader derrière un objectif de résultat esthétique. Dans certaines de nos œuvres, nous donnons la parole aux spectateurs et partageons avec eux la  responsabilité artistique. Ainsi, ils peuvent manipuler et influencer des éléments de la performance. Dans cette approche expérimentale, la prise de risque est fondamentale.

Dans nos pièces, le corps des interprètes est en interaction avec les sons et les images en mouvement qui l’entourent et il doit sans cesse s’adapter à l’architecture réelle et virtuelle de l’espace et du lieu. Cette métamorphose interpelle notre vision du corps humain autant dans sa beauté que dans sa distorsion : l’outil est au service du corps, mais le corps est "changé" par l’outil. En marge des vocabulaires codifiés, notre approche chorégraphique met en évidence l’opposition entre les actions dynamiques du corps et les gestes pointus de certaines de ses parties.
Dans nos installations et performances, nous décodons le contexte physique et socioculturel des lieux de création, nous nous y adaptons pour les faire voir sous une autre perspective. Nous abordons l’espace avec un œil neuf et positionnons le public suivant des formats peu conformes à la tradition : espace avec public des deux cotés; espace clos avec un seul spectateur à la fois; performeur à l’extérieur du lieu de représentation et public à l’intérieur; espace ouvert avec public qui circule librement. Cette démarche "d’artistes-chercheurs" in situ, dans un domaine en développement nécessite du temps, des équipements technologiques sophistiqués et des lieux de travail permettant une recherche fructueuse. Il nous faut, dans un tel contexte, œuvrer assidument en studio ou en résidence, y accomplir un travail de longue haleine qui se nourrit du contact fréquent avec des publics de cultures et de backgrounds variés. Et ce, à toutes les étapes du processus.