critiques

… Une soirée à travers laquelle on doit trouver son chemin, mais qui après l’arrivée rapide de la fin, ne vous laisse plus aller…


Andrea Armort, 22. oct. 2002, Die Räume erspüren, Kurier, Vienne, Autriche